Multilingual Folk Tale Database


Information

Author: Phaedrus - 41 AD

Translated into French

Original title (Latin):
Canis ad Agnum

Country of origin: Italy

Translations

English - viewaligned

French - aligned


Add a translation

Adaptations

Esopet (Middle Dutch) - viewaligned

Le Chien et L'Agneau.

Phaedrus

Comme un agneau bêlait parmi des chèvres, un chien lui dit : «Pauvre sot, tu te trompes; ta mère n'est pas ici», et il lui montra les brebis parquées loin de là. «Je ne la cherche point, répond l'agneau, celle qui conçoit en n'obéissant qu'à son caprice, qui porte son fardeau sans le connaître pendant la période fixée et à la fin, quand il lui échappe, le laisse aller à terre comme un bagage. Celle que je cherche, c'est celle qui me nourrit en m'offrant sa mamelle et qui dérobe à ses enfants une part de son lait pour que je n'en manque pas.»
- «Cependant celle que tu dois préférer, c'est celle qui t'a donné le jour.»
- Non certes. A-t-elle su seulement si je serais noir ou blanc ? Au surplus, eût-elle voulu mettre bas une femelle, comment y aurait-elle réussi, puisque je venais au jour avec le sexe mâle. Il est beau assurément, ce bienfait que j'ai reçu d'elle à ma naissance, d'avoir à attendre le boucher d'heure en heure ! Si donc elle n'a rien pu sur ma naissauce, pourquoi me serait-elle plus que celle qui a eu pitié de mon abandon et qui d'elle-même me témoigne un tendre dévouement?
Ce qui crée la parenté, c'est la bonté, et non les liens de la nature. Par ces vers l'auteur a voulu démontrer que les hommes sont rebelles aux commandements des lois et se laissent prendre par les bienfaits.